Le Sonneur - Street artist - Paris

À la rue

À la rue

 

Routine après la nuit, thé noir

Les plaies sous la chemise

Les fantômes au placard

On se reverra ce soir

Claquer la porte et se jeter à la rue

 

Une voisine de palier s’enferme à double tour

L’autre fuit dans l’escalier, sa façon de dire bonjour

Des inconnus croisés, sans un mot

Sans un regard pour eux

Des héros d’à côté ?

 

Derrière les volets, les rideaux

Frappe, sonne, glisse un mot sous la porte

De l’inconnue pressée de la rue Duperré

Anonyme et fragile, c’est tout ce que tu laisses

Avant de partir, vite

On ne saura jamais

 

Poème publié dans la revue #Poésie N°8 – octobre 2016

Publicités